99 phares rouges par Britta Evans-Fenton

99 Red Beacons picture

L’usage répandu d’Internet, des médias numériques et des médias sociaux – dont la forme évolue constamment – fait en sorte que nous sommes continuellement « branchés » sur nos nombreux appareils de communication. Notre dépendance au Web a brouillé les frontières entre les individus et la collectivité; plus nos appareils nous permettent de devenir des « phares numériques », moins notre anonymat est préservé. Nous sommes toujours en contact avec le monde qui nous entoure.

Que ferions-nous sans Internet?

Consciente de ces enjeux, Britta Evans-Fenton, une artiste d’Ottawa (dont nous avons déjà parlé sur notre blogue) présente une installation-performance qui vise à attirer l’attention des spectateurs sur l’omniprésence des moyens de communication numériques et sur l’histoire insolite d’Internet. L’installation fera partie des projets qui seront présentés lors de la prochaine Nuit Blanche Ottawa+Gatineau.

Pour créer ce projet, Britta s’est inspirée de 99 Luftballons de Nena, une chanson protestataire qui est sortie durant la période de la guerre froide. Au fil de ses recherches, elle a découvert que la technologie qui est graduellement devenue le Web que l’on connaît aujourd’hui a d’abord été développée par l’armée américaine durant la guerre froide. La chanson de Nena évoque le contrôle qu’exerçaient les forces militaires sur les lignes de communication ainsi que la paranoïa et l’hystérie liées à la guerre.

99 phares rouges est une installation itinérante formée de 99 ballons rouges clignotants, qui seront retenus par des bénévoles qui les feront flotter un peu partout dans la ville. Ces ballons émettront des messages anonymes en code morse écrits par des membres des Forces armées canadiennes. La présence physique des ballons flottants représente l’image que nous entretenons des millions de messages qui « flottent » également dans les airs, voyageant entre les téléphones, les ordinateurs, les tablettes et les livres électroniques. Les ballons rappellent donc la prédominance de la messagerie numérique, tandis que les messages écrits par les soldats canadiens évoquent l’époque où Internet était un moyen de communication mis au point grâce à l’armée américaine.

Repérez les 99 phares rouges lors de la prochaine Nuit Blanche Ottawa+Gatineau, qui aura lieu le 21 septembre 2013.

Victoria Nolte

 

Category Rédaction Tags ,

Comments are closed.